Critères de choix

POURQUOI S'ÉQUIPER D'UNE IMPRIMANTE 3D ?

L’impression 3D est aujourd’hui un outil incontournable de prototypage et devient aussi un moyen de production de pièces fonctionnelles.

Le principe général de l’impression 3D est le dépôt de matière couches sur couches pour constituer un objet. Grâce à ce procédé, l’impression 3D permet d’obtenir facilement presque n’importe quelle forme, contrairement à d'autres procédés qui imposent des designs adaptés et souvent des outillages spécifiques.


BIEN CHOISIR SON IMPRIMANTE 3D

Sans solide expérience sur différentes machines, il est difficile de choisir son imprimante 3D idéale.

Le plus souvent on se lance sans idée précise du type d’utilisation que l’on aura de la machine.
Malheureusement la machine idéale n’existe pas (encore) : pas chère mais performante, grand format mais peu encombrante, très technique mais à la fois très facile d’utilisation, légère mais très robuste…

Quoiqu'il en soit, on ne conseillera pas la même machine selon les utilisateurs pressentis et le lieu où elle sera mise à disposition.
De nombreux makers proposent leurs conseils, mais souvent des utilisateurs qui n’ont l’expérience que d’un seul type de machine dans un contexte particulier vont être tentés de conseiller… ce qu’ils connaissent.

Aussi n’hésitez pas à nous interroger.
Nous avons une bonne expérience de l’après-vente et des machines qui conviennent le mieux aux uns ou aux autres ? Notre intérêt commun est d’avoir le minimum de problèmes et d’insatisfaction à traiter.


QUELQUES CRITÈRES IMPORTANTS À PRENDRE EN CONSIDÉRATION


Machine à filament fondu (FDM) ou à résine stéréolithographie (SLA) ?

Imprimantes 3D à filament fondu Imprimantes 3D à stréolithographie

Les Plus

• Les machines à filament fondu (FDM) sont les plus répandues

• Le consommable (filament) est facile à manipuler et peu cher

• À prix égal, elles offrent un rapport entre volume d'impression et taille de machine plus intéressant
• Les réglages sont plus simples et les échecs beaucoup plus rares

• Elles offrent des impressions très fines (couches de l'épaisseur d'un cheveu) et des surfaces comparables à celles d’une pièce injectée

Les Moins

• De près, l’état de surface des pièces est rugueux et les détails fins imprimés grossièrement peuvent ne pas appraraître

• Éviter les problèmes de blocage d’extrusion et de déformation des pièces nécessite un peu de pratique
• À prix égal, elles ont des formats inférieurs aux machines à filament et les coûts de consommables sont à peu près doublés

• Elles impliquent de manipuler une résine liquide et fr rincer les pièces dans de l’alcool ou de l’eau selon type de résine


Le prix ! (Très souvent le critère de départ)
Nous ne proposons pas les machines en kit vendues sur le net. Elles ont souvent une absence de garantie de conformité, un SAV difficile à joindre et pas d’accompagnement.

Le volume d’impression
Un grand plateau permet d’imprimer de grandes pièces ou plusieurs pièces côte à côte. Notons que plus le volume d’impression est grand, plus la machine est exigeante en termes de réglages, de qualité de filament et de savoir-faire utilisateur.
Dans tous les cas, au-delà de 30 cm, il est difficile d'imprimer correctement une pièce et c'est quasiment impossible en ABS (on utilise plutôt du PLA).

Machine FDM fermée ou ouverte ?
Les machines à stéréolithographie ne sont pas concernées par ce problème.

Techniquement une machine fermée est bien plus efficace et permet d'imprimer de grandes pièce sans déformation. Les variations de température et les petits courant d’air sont néfastes au processus d’impression : les pièces se déforment et se stratifient.

Par ailleurs, une machine fermée contient les émanations dues au plastique chauffé, tandis qu'une machine filtrée élimine une grande partie des émanations. Cette préconisation n'est pas imposée par la norme, mais rend les machines plus confortables d'utilisation.

Le plateau chauffant pour les machines FDM?
La difficulté majeure est la déformation des pièces en cours d’impression. Le plateau chaud est très souhaitable pour imprimer de grandes pièces et est nécessaire pour imprimer en ABS. Un plateau froid ne permet d’imprimer que du PLA.

Une ou deux têtes d’impression pour les machines FDM ?
D'une part, il est plus compliqué de gérer des imprimantes 3D à deux têtes d'impression.
D'autre part, l'impression bimatière est très rarement nécessaire. En revanche, les machines à deux têtes d'impression indépendantes permettent d'imprimer en parallèle deux pièces identiques (productivité x 2).


CARACTÉRISTIQUES NON PERTINENTES ET FAUX CRITÈRES DE CHOIX À ÉVITER

Certaines caractéristiques données sur les notices commerciales sont parfaitement inutiles, voire trompeuses.

La vitesse d’impression
Ce critère peut être complètement laissé de côté. Les vitesses max de déplacement ou les débits de matière plastique ne rendent en réalité aucunement compte du temps d'impression pour une vitesse donnée.
Le processus d’impression est, en effet, géré par un algorithme complexe qui gère des déplacements complexes. Par comparaison, en ville ne choisissez pas une voiture de course pour arriver plus vite : prenez plutôt une bonne appli GPS et une petite voiture maniable.

Pour comparer utilement le critère de temps d'impression, il est possible de lancer en parallèle différentes machines sur la même impression avec les mêmes paramètres si c’est possible. D'après nos observations, si les UP sont souvent en tête, les écarts sont faibles et variables selon les pièces à imprimer.

La précision
Ce critère est biaisé et la plupart des machines se valent sur ce point.
L'épaisseur de couche ne rend ainsi pas compte de la précision des machines, de surcroit sur les 3 axes : ce n’est pas parce qu’elle peut faire des couches fines que la machine respecte les cotes en largeur ou qu’elle est plus précise !

Tous les techniciens savent qu'une précision au centième (vantée par certains manuels) ne s'obtient qu'avec des châssis lourds en fonte.

Les consommables
Une des causes principales d’échec d’impression est la qualité du filament ou de la résine.
Pour réussir une impression, la matière doit être absolument stable d'une bobine ou d'un flacon à l'autre et de bout en bout de la bobine ou du flacon.

Or, les résines et les filaments se périment. Les filaments notamment sont sensibles à l'humidité et, selon les conditions de conservation, deviennent cassants, absorbent l'humidité et se comportent très mal à l'extrusion (supports indétachables, filament restant coincé dans la buse, etc.). Par conséquent, il n'est jamais utile de perdre du temps à bricoler une machine lorsque le problème est lié au filament ou à la résine.

Les consommables constructeurs sont une garantie de bons résultats, même si toutes les machines autorisent aussi les consommables standards. Inutile de préciser qu'un constructeur ne peut pas se permettre de proposer un mauvais filament qui dégraderait les performances de sa machine.


LES GAMMES PROPOSÉES PAR A4

Nous proposons une gamme cohérente pour couvrir les besoins particuliers de chaque type d’utilisation avec une attention particulière portée au sérieux des marques : pérennité, fiabilité, réparabilité, pièces détachées, support SAV.

Nous portons une attention particulière à la conformité aux normes françaises et européennes des matériels que nous commercialisons. nous ne transigeons pas avec les éléments de sécurité, particulièrement lorsque la plupart de ces matériels sont destinés à l'éducation et à des établissements accueillant du public (Fablabs, médiathèques, etc.).

Pour en savoir plus sur les spécificités d'imprimantes FDM et SLA, consultez notre page Comparatif machines à stéréolithographie ou à filament fondu.

Notre offre de machines à filament fondu, des plus simples aux plus techniques

Marque Flashforge
Un bon compromis entre technicité et facilité d’utilisation avec le logiciel Flashprint simple et efficace. Des machines bien finies et performantes

Marque Ultimaker
Des machines pour les makers et fablabs. Performantes avec le logiciel Cura qui permet d’aller très loin dans les paramètres d’impression mais suppose beaucoup de pratique pour être pleinement exploité.

Gamme UP de Tiertime
Un des meilleurs compromis performance / ergonomie avec le logiciel UP Studio qui permet d’aller loin dans les paramétrages, avec une interface ergonomique et assez facile.

Marque Dremel
Le meilleur choix pour des machines mises à disposition d’un large public et pour des utilisateurs qui privilégient la facilité d’usage. Efficaces et fiables, extrêmement faciles à régler et à utiliser. Rendu parfait. À conseiller à des utilisateurs peu techniciens ou n’ayant pas de besoins techniques avancés.

Notre offre en stéréolithographie
Marque Zortax

À ce jour nous ne conservons que Zortrax pour la stéréolithographie de petite dimensions et accessible en coût. Le logiciel Z-Suite est très facile et performant. La machine est particulièrement fiable. Les impressions sont parfaites. C’est aujourd’hui le meilleur rapport qualité prix du marché.

Nous avons finalement abandonné les machines à stéréolithographie low-cost à cause de leurs logiciels peu performants, de la fragilité de leurs matrices LCD et de la difficulté d’obtenir les pièces détachées. On les considère comme des outils jetables.

Critères de choix
Critères de choix
Critères de choix
Critères de choix